19/11/2011

Signaler les opportunités et les menaces futures pour les société

Intelligence économique en Belgique

Un morceau de mon travail consiste à communiqué aux dirigeants les informations nécessaires à la croissance, à l’innovation et au développement de l’entreprise. Pour cela j'explore des bases de données spécialisées, je décortique aussi des études sectorielles (beaucoup trop meme…).
La vraie difficulté pour un consultant en intelligence economique consiste moins à trouver des renseignements qu’à ne pas se perdre dans le volume de données que je suis amenés à traiter.

La partage et les sources.
Autre source d’informations capitale : le réseau. Pour etre efficace je dois entretenir un bon carnet d’adresses, en interne comme en externe.
Par exemple dans une société j'ai du expliqué a tout les employés qui etait en contact avec la clientele ou en deplacement, de donné spontanément des informations sur les entreprises, salon, foire, connaissance et meme pays visités en vacance. Chaqe  information reporté donne une fiche avec le nom de l'auteur et une remarque. Ponctuellement je recois également des renseignements venant d’autres professionnels.  Evidement je renvoie l'ascenseur lorsque les données échangées n’ont pas une portée stratégique pour un de mes clients.


Je dois aussi etre toujours etre en alerte.  
Un bon consultant doit etre curieux et tenaces, chez la plupart de mes collegue c'est devenu un reflexe. Par exemple je m'interesse beaucoup au marketing et je suis les évolutions du marketing et les resultat financier de leurs marché. J'analyse aussi le potentiel d’une zone géographique et j'etudie les tendances géopolitiques en général d'une zone X.
Je dois aussi anticiper les répercussions d’un événement, même s’il est très éloigné.

Par exemple la pme A  et son concurrent B par exemple,  cherche à développer une offre très haut de gamme qui viserait une clientèle. Il s’agit pour moi de décrypter quel pourrait être son impact sur la société A en fesant une analyse des risques.  Mon métier, c’est l’art d’anticiper avec des modele et divers types de scenario pour ne rien laissé au hasard.

Au final l’intelligence économique permet à l’entreprise de conquérir de nouveaux clients, d’innover au bon moment, d’anticiper les évolutions de son environnement, de provoquer de nouveaux partenariats et d’asseoir son influences. Pourtant, peu de sociétés osent encore franchir le pas, mais saché que vos concurents ne reste pas les bras croissé longtemps, et que quand ils se reveillerons ca vous couteras plus chére. C'est une phrase que j'aime répéter pour les patrons d'entreprise :)

Aujourd'hui en tout cas les petites pme dont certaine que je frequente sont victimes de manœuvres déloyales, notamment sur les marchés stratégiques. Elles affrontent la mondialisation des échanges sans avoir de quoi lutter à armes égales. Etant farouche défenseur des pme bruxelloise je prone souvent pour les client la mise en place d’une politique de l’intelligence économique et cherche à sensibiliser tout les employé dans les société pour leurs expliqué leurs interets et le caractère vital d'une autre approche pour maintenir leurs marché.