28/01/2012

Intelligence économique territorial en Belgique

La politique flamande nuit au commerce extérieur de la Wallonie

Le patron de l'Agence wallonne des exportations et des investissements (Awex), Philippe Suinen, estime dans une interview que la politique flamande parasite le travail des agences régionales à l'exportation. 


Philippe Suinen, patron de l'AWEX
Si la coopération entre l'Awex et les deux autres agences régionales fonctionne très bien, cela ne joue plus une fois que l'autorité politique flamande prend le dessus ! explique-t-il. 

Et de citer notamment comme exemple le cas des chambres de commerce subsidiées par le fédéral et les trois Régions: "Mais la Flandre ne les subsidie plus et que si elles font des actions qui ne valorisent que la Flandre et ses entreprises."


Ce qui est normal, pourquoi payé pour quelqu’un d'autre ? je vois pas ou est le probleme.

"Du coup, on a de plus en plus de chambres de commerce belges à l'étranger qui n'organisent des séances d'informations que pour la  Flandre", regrette M. Suinen.
 Selon le patron de l'Awex, "nous avons intérêt à de mieux en mieux nous coordonner. Ce qui est le cas entre services publics; ce qui n'est pas le cas quand l'autorité flamande fait cavalier seul.

Au Salon du Bourget en 2011, le patron de l’Awex a exposé les grandes lignes de son action devant quelques journalistes. Si les trois Régions du pays participent au grand stand "Belgian Aerospace", seule la Wallonie finance le chalet belge où se font un grand nombre de rencontres.
C’est justement dans le cadre de la journée que Philippe Suinen s’insurge : "On a l’impression que le nord du pays essaie de s’approprier l’Etat." En cause, la mission parlementaire fédérale conduite par Etienne Schouppe. Organisée par le FIT (Flanders Investment and Trade), elle a visité huit entreprises flamandes et une wallonne. Intolérable selon lui, si l’on sait que l’industrie aéronautique est située pour 70 % en Wallonie, contre 20 % en Flandre (et 10 à Bruxelles).
Et Monsieur Suinen de conclure : "La Belgique, oui, mais pas à n’importe quel prix."

A noté par ailleurs que le ministre Van Quickenborne est arrivé avec une demi-heure de retard à son rendez-vous avec l’avionneur Bombardier, ce que le patron de Bombardier n’a pas du tout apprécié. Au Bourget, toutes les minutes comptent, et l’exactitude ne peut être la politesse des seuls rois. 

Que retenir de tout cela, que M. Suinen se plaint que la région Flamande soit plus performante et fasse cavalier seul pour promouvoir la région flamande et ses entreprise a travers les chambres de commerce. J'ai envie de dire pourquoi la wallonie ne fait-elle pas de même ? Aujourd'hui cela s’appelle la guerre économique, mais apparemment en wallonie ont connait pas encore la définition, alors qu'ont parle d'intelligence stratégique en Wallonie.
Pour les wallons il semble qu'il croient encore que l'union fait la force en Belgique. Apparement certain ferais mieux de retourné a l'université pour apprendre c'est quoi la compétition entre les régions. 

Pour ceux qui vienne de nous rejoindre, de quoi s'agit-il au faite ?
L'intelligence économique territoriale (IET) est l'application de l'intelligence économique à un territoire ou une région. L'objectif de l'intelligence économique territoriale est de développer l'activité économique d'un bassin d'emploi, autour de certaines activités considérées comme stratégiques pour ce territoire, et de favoriser le développement des emplois sur ce territoire.`