17/10/2012

Wallonie-Bruxelles International (WBI)

Les touristes de Wallonie-Bruxelles International (WBI)


Wallonnie-Bruxelles international - WBI
Une agence de voyage pas comme les autres vous attend avec WBI


L'entité wallonne du cabinet Rudy Demotte veux désigner 3 diplomates en dehors des règles de bonne gouvernance.
Comme dans les république bananière ont nomme des personnes a des postes a l'etranger en dehors de tout cadre. Ceci n'est qu'un exemple du niveau ZERO de l'AWEX et de WBI .... Roger Dehaybe, l'ex-mari de F. Reuter et ex beau-frère ou apparenté à C. Bourgoignie, deux délégués actuels de la carrière extérieur de WBI ...

Pourquoi les médias télévisés ne parlent-ils pas de cette affaire grave aux journaux du soir ? C'est un magnifique cas d'école qui confirme si besoin est que nos politiciens continuent à se moquer ouvertement des citoyens...

La révolte gronde donc au sein de Wallonie-Bruxelles International (WBI), l’agence en charge des relations internationales de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (ou Communauté française). En effet, dans une note interne suite à une réunion tenue le 25 juin 2012, le comité de direction de WBI "allume" littéralement Rudy Demotte en raison de nominations politisées pour des postes à l’étranger.

Souvenez-vous... ( voir mon commentaire sur l'AWEX - Agence wallonne de l'exportation LIRE ICI ). En juin dernier, Philippe Suinen, le patron de WBI également en charge de l’Agence wallonne à l’exportation (Awex), avait créé une violente polémique en déclarant à la presse qu’il refuserait de signer trois contrats de cinq ans, au rang de directeurs, devant être attribués en dehors des rigoureuses procédures de sélection de type "concours diplomatique" des délégués de WBI en poste à l’étranger. 
Traduction : ces trois postes diplomatiques seront distribués politiquement, en violation des règles en vigueur... 
Fâché, le ministre-Président de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte (PS), avait menacé Philippe Suinen de lui retirer sa délégation de signature...

Depuis lors, la procédure d’attribution de ces trois postes très spéciaux (à Genève, Mumbai et à New York) a suivi son cours et le dossier devrait être bouclé en novembre prochain. Dans le cadre de cette procédure, WBI devait remettre son avis. J'ai pu lire ce document sans concessions. Il démolit évidemment la désignation des trois hauts représentants... En voici les meilleurs passages.

Commençons par la fin : "En conclusion, pour chacun des trois postes visés, le comité de direction de WBI estime que l’investissement relatif à ces trois hauts représentants serait fortement disproportionné par rapport au retour que l’on pourrait en attendre", affirme sans détour le document.  (commentaire personnel: en clair il n'y a pas de retour sur investissement, ce sont des incompétents qu'ont va nommer)
Le comité de direction de WBI rappelle aux gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles que "la procédure envisagée ne prévoit ni appel aux candidatures, ni comparaison objectivée des profils, compétences et mérites comme le requiert, par exemple, le système des mandats (pour la haute fonction publique, NdlR)." Le top de WBI déplore également que ces trois hauts représentants ne seront pas évalués et que rien n’est prévu juridiquement en cas de problème dans l’exercice de leur mission. "Les membres du personnel de la carrière extérieure de WBI sont évalués deux fois durant leur période d’affectation", précise le rapport.
(commentaire personnel: en clair il peuvent profité de la beau soleil, il ne seront jamais inquiété sur leurs faculté intellectuel dans le cadre de leurs tache)

Encore plus sévère, le document poursuit : "En synthèse, le comité de direction juge ces éléments comme constitutifs d’un affaiblissement du service public et confirme sa vive préoccupation quant aux dispositions du projet prévoyant la désignation au grand choix de ces "hauts représentants" par les gouvernements (wallon et francophone). [ ] Une telle orientation s’écarterait de valeurs et principes prônés et respectés par WBI, en l’occurrence : transparence, appel public aux candidatures, comparaison objective des profils, compétences et mérites " Et le reste de cette liste est encore long...

Quant à l’opportunité de la localisation des trois postes à l’étranger, WBI n’est guère plus enthousiaste. Tout d’abord, sur la présence diplomatique à Genève, "le comité de direction rappelle, qu’actuellement, une délégation Wallonie-Bruxelles existe déjà. [ ] La proposition des gouvernements apporte une moins-value aux missions actuelles du délégué Wallonie-Bruxelles." Et Mumbai ? Pas mieux "Le comité de direction juge illusoire de prendre en compte l’ensemble des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) au départ de Mumbai." D’ailleurs, rappelle WBI, l’Inde n’avait pas été retenue dans ses priorités.

Reste New York : en gros, même si cette destination, en tant que siège des Nations Unies, est importante sur le plan des relations multilatérales, WBI rappelle que les différentes administrations de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles participent déjà aux travaux de l’Onu. 
Au final que d'argent du contribuable gaspillé dans la représentation de WBI, qui ne sert qu'à faire du show. Par temps de crise, alors que les deniers de l'Etat doivent être dépensés de manière particulièrement sélective, ce type de décision décrédibilise totalement ceux qui en sont responsables et ceux qui les couvrent.

Affaire très grave donc. .... 
Le president de la region Walonne va nommé 3 pistonnés du Parti socialiste, MDR