16/11/2012

La competitivité des entreprises en Belgique

L'intelligence économique, c'est le moteur de notre compétitivité

L’i.e dans le débat de la compétitivité de nos entreprises en Belgique


La question comme la réponse s’imposent toujours, puisque beaucoup de chefs d’entreprise, de managers et d’opérationnels ne saisissent toujours pas forcément bien leurs intérêts à mettre en pratique la culture et les méthodes de l’IE dans leur organisation chez nous.
Servant à long terme l’orientation d’une organisation, la stratégie d’entreprise a pour objectif l’obtention et la mise en avant d’un avantage concurrentiel. Ce dernier permet à l’organisation (entreprise, association, collectivité) de se différencier de ses « concurrents » et, par conséquent, d’être compétitive.

Or, comme vous le savez actuellement le gouvernement pour élaboré sont budget 2013 veut augmenté certaine taxe et prendre des mesures fiscal, saut d'index etc. C'est mesure sont destiné en finalité a bouclé le budget de l’état en 2013. 

Mais la question centrale si ont réfléchit bien, c'est de ce demandé: "est ce que le fait d'augmenté les taxes et prendre des mesures fiscal pour les entreprises, améliore la compétitivité de nos entreprises en Belgique" ?.  La réponse est non évidemment.  La situation actuel est que si ont ne reforme pas le management des entreprises, le déclin sera devant notre porte dans très peu de temps. Et ça sera de pire l'année suivante.
Pour réellement se démarquer de nos concurrents étranger, nos hommes politiques doivent d'abord faire intégrer une culture de l'information dans nos entreprises. Or actuellement c'est pas le cas. Le gouvernement actuel se trompe complétement dans leurs calcul de taxe, je pense même qu'il est très mal conseillé pour un plan de relance. Or ils ne suffit pas de dire a la télé qu'ont sera plus compétitif en baissant les charges et en prenant des mesure fiscal et que et que ont va y arrivé.  

C’est à nous à créer notre propre avenir. C’est à nous de paver la route de notre futur. C’est à nous d’être acteur de notre propre réforme et du changement dans l'entreprise. L’action est impérative. A l’heure actuelle, le changement est la condition nécessaire pour gagner des parts de marché.
 
Ouvrir l'entreprise a l'information

La vrai bataille de nos jours pour nos entreprises c'est de comprendre que pour etre efficace, c'est de savoir comment les autres font pour etre meilleurs que nous. Avant que nos patrons decide, ils doit savoir se que font les autres et c'est cet exigence d'information et de recherche d'information qui permet de mieux construire sa propre strategie, pour etre capable de mieux anticipé ce que font les autres. C'est ce qui s'apelle l'intelligence économique. 

L'IE ce sont des moyens et des techniques qui vont nous permettre d’acquérir de l'information. Avant la technique et les outils, c'est d'abord un état d'esprit qu'ils faut dans nos entreprises. En Belgique, ma conviction est qu'ont a un vrai problème de fond dans les entreprises. Les dirigeant dans leurs ensemble n'ont pas compris l'importance de l'information, et le recueil de l'information et du traitement de l'information au sein des entreprises pour être plus efficace.

Je dirais même que la plupart des dirigeans ne comprenne meme pas pour leurs organisation, et deja eux même ne comprenne pas.
L’expérience le prouve dans tout les coin du monde. Si le dirigeant comprend que l'avantage concurrentiel qu'il va avoir par rapport a l'autre, ca sera grâce aux suppléments d'information qu'il aura par rapport a l'autre. C'est cet avantages qui nous permettre plus compétitif et de gagner des batailles. Ce n'est pas en prenant des technicien qu'ont va gagner en competitivité. C'est d'avoir d'abord d'avoir la volonté de recherché l'information et d'ouvrir l'entreprise a l'information.

Je terminerais en disant que la globalisation est en marche. Plutôt que de la subir, il faut s’y intégrer pour bâtir au mieux notre avenir.



http://tn.viadeo.com/fr/profile/soufian.parisi