31/10/2013

Espionnage Belgique

Gsm et smartphone du gouvernement



La protection de l'information est un mot inexistant dans les services de renseignement belge


Eh Grand-mère comme tu as de grandes oreilles
- C’est pour mieux t’entendre
- Eh Grand-mère comme tu as de grands yeux
- C’est pour mieux te voir
- Eh Grand-mère comme tu as de grands bras
- C’est pour mieux t’embrasser
- Eh Grand-mère comme tu as une grande bouche
- C’est pour mieux te manger

Le Petit Chaperon Rouge » de Jacob et Wilhelm Grimm


Ca pourrait prété a rigolé, mais l'administration américaine a toujours aidé ses entreprises nationales à gagner des parts de marché. Même si les Etats-Unis ne sont pas les seuls à agir ainsi, l’ampleur des écoutes téléphonique sous couvert de lutte anti-terroriste est pour le moins gargantuesque. Mais l’Oncle Tom a un appétit sans limite et le bras long… A la guerre comme à la guerre.

En matière d'écoute saviez vous que nos ministres belges ne disposent d'aucune protection spéciale pour leur téléphone portable. Leurs conversations ne sont donc pas protégées. Dans tous les pays du monde entier et avec un peu de moyen il est possible de s'équipé de solution logiciel pour smartphone ou bien d'équipement physique contre les écoutes sauvage et étrangere. Et bien saché que en pleine affaire d'espionnage americain sur le sol européen ont apprend que les ministres du gouvernement belge n'utilise rien comme systeme de cryptage et ne bénéficie d'aucune protection spéciale pour leurs conversation. En clair toute leurs conversation peuvent etre capté et écouté par n'importe quel puissance étrangère.

La seule protection qui existe est celle du simple mot de passe pour allumer le GSM, avons le que ca fait pas tres serieux et ont se demande même pourquoi il existe des services secret en Belgique. En tout cas de l'autre coté de l"ecran, il y en a qui doivent bien rigolé de l'autre coté chez la NSA. Que ce soit au niveau de l’Europe ou de la Belgique, ces "dirigeants" pensent vivre dans un monde de Bisounours ...