11/02/2012

La Chine renforce la qualité de c'est ressource humaine dans le domaine de l'espionnage


La Chine renforce son potentiel en matière de renseignement et d’espionnage en ouvrant des écoles afin d’accroître le niveau de formation de ses futurs agents dans le domaine de l’espionnage. A la suite de l’annonce qui sait faîte en juin 2011, lors du huitième Collège national du renseignement qui s’est tenu à l’Université du Hunan, des écoles de formation ont été ouvertes dans les universités de Beijing, Shanghai, Xian, Qingdao et Harbin.



Cette annonce officielle n’est pas du tout anodine. Il s’agit d’un message direct envoyé au monde occidental et aux Etats-Unis en particulier pour leur signifier qu’ils ont bien pris en compte les pressions américaines sur leurs zones d’influence et sur leur pays.


Dans la pratique, les service chinois utilisent un certain nombre de la diaspora  chinoise implantée à l’étranger. Cette main d’œuvre occasionnelle ou régulière complique le travail des services de contre espionnage occidentaux qui n’ont pas les moyens de tracer tout ces forces supplétives du renseignement extérieur chinois.
Celles-ci sont surtout utilisées pour des taches de surveillance (pistage des partisans de la secte de Falun dông, guetteurs pour couvrir des rendez-vous d’officiels chinois avec des locaux, repérages divers liés à des missions de pénétration de cercles relationnels).


Le nombre d’étudiants chinois permet aussi aux espions chinois de ratisser large et tous azimuts dans les centres de production de connaissance occidentaux. Cette annonce chinoise doit donc être replacée dans le contexte des affrontements souterrains économique avec le monde occidental. La guerre économique va intensifier a l’avenir sur notre propre sol si les responsables politique ne prenne aucune mesure.