09/03/2012

Les medias privé sont contre la rentabilité de la RTBF

Un décret voté permet a la RTBF d’être plus compétitive dans les medias 

Enfin une femme en politique qui agit

En fevrier 2012 le cabinet de la ministre Fadila Laanan a travaillé avec la RTBF pour faire aboutir un décret qui lui permet de faire plus dans sont travail de chaine publique .
Grace au decret notre RTBF pourra gagner des parts de marché sur internet pour mener une stratégie ambitieuse de développement, quitte à entrer en collision frontale avec la presse et les groupes privé (ce qui fait d’ailleurs déjà l’objet de combats juridiques pour tenter de maintenir la RTBF dans son cadre propre).

Enfin, en quête d’argent pour payer les salaires, la RTBF entend développer le merchandising, ce qui contribuerait à venir chercher de l’argent sur le marché publicitaire, réduisant ainsi les moyens disponibles pour la presse qui n’a pas besoin d’une telle épine supplémentaire dans le pied.


C'est sur qu'une info qui provient du travail de journaliste, ça doit faire peur au privé alors si en plus ces infos peuvent être mises en valeur par du marketing adéquat.

En résumé ce sera tout bénéfice pour les citoyens que d'avoir une chaine de télévision qui soit compétitive et face rentré de l'argent dans les caisses. Bien sur les concurrent de la chaine n'en veulent pas et préfère pavoisé dans leurs parts de marché. 
 


L'entrée de la chaine de télévision RTBF


Les médias privé

Pour l’ensemble des journaux francophones, quotidiens, radios et magazines sont tous d’accord sur un point : la RTBF va trop loin et elles ne veulent pas que la chaine de television gagne de l'argent et gagne des parts de marché sur leurs business.

Toutes les fédérations représentatives des médias privés et c’est une grande première, se sont donc associées pour rédiger un courrier envoyé à la ministre, dans l’espoir d’être enfin entendus. Cet lettre dommage qu'elle na pas été publier dans leurs journaux, ca aurait permis d'en connaitre la teneur. Heureusement pour nous qu'il ne connaisse pas le lobbying et les actions de sensibilisation. Apparemment l’incompétence règne dans le secteur des médias privé de ce coté la.

Mais le pire ce serais d'imaginé des médias privé qui veulent dicté leurs lois comme aux States et protégé leurs business sur un politique qui veut faire bouger les choses pour amélioré la compétitivité des entreprises publique sur sont propre marché.